Collège de ’Pataphysique
/

Accueil > Revue > Les Cahiers

Les Cahiers

Les Cahiers Du Collège de ’Pataphysique. Numéros 1 à 28 (années 77 à 85)

No 1 | No 2 | No 3-4 | No 5-6 | No 7 | No 8-9 | No 10 | No 11 | No 12 | No 13 | No 15 | No 16 | No 17-18 | No 19 | No 20 | No 21 | No 22-23 | No 24 | No 25 | No 26-27 | No 28

No 1 (15 clinamen 77 - 6 avril 1950 vulg.)

Présentation du Collège et de sa tâche

Textes inédits de Jarry, L.-P. Fargue, Germain Nouveau, Alphonse Allais, Jules Laforgue, G. Apolinaire, Jacques Rigaut, Julien Torma, Anaïs Ségalas, Émile Rossignol, Raymond Queneau, François Laloux. Études de Sainmont (sur Jarry), de Maigret, (sur la Psychotechnique), de Dussow (sur la Tautologie), de Robillot (sur Rimbaud), de Cromorne (sur César Franck). Début du feuilleton Les fils d’Ariane de Jean Marvier. Épiphanies. Contrepèteries. Ordre de la Grande Gidouille. Nécrologie de Mélanie Le Plumet. Compte rendu de la Séance Inaugurale.

No 2 (15 absolu 78 - 22 septembre 1951 vulg.)

Commentaire pour servir à la construction pratique de la Machine à explorer le Temps

Texte capital de Jarry publié sous le nom de Dr Faustroll, avec une présentation très détaillée de Sainmont. Cette livraison constituait, sous couverture de la Revue, un second tirage de l’édition originale de ce Commentaire.

↑↑

No 3-4 (22 haha 78 - 27 octobre 1951 vulg.)

Le problème d’Ubu

Cet ouvrage considérable et abondamment illustré (documents inédits) reste la base de toute étude sur Ubu. L’histoire des pièces et de leur genèse a été tirée au clair, ainsi que le retentissement d’Ubu roi dans la presse en 1896 (32 colonnes d’extraits sensationnels). Nombreux textes inédits de Jarry sur Ubu dont le premier acte du second Ubu cocu (pièce alors inédite). Textes de Jacques Prévert, de Martin Luther, d’Antonin Artaud, du R.P. de Ravignan, de Max Jacob (sur Ubu et Jésus-Christ), de François Laloux.

↑↑

No 5-6 (22 clinamen 79)

La ’Pataphysique et l’Époque symboliste

Ce fort volume évoque, avec toute la variété requise, la luxuriance et l’aberrance de l’atmosphère littéraire dans laquelle s’est développée l’œuvre de Jarry : une des périodes les plus fantaisistes et les plus foisonnantes. Textes inédits de Paul Valéry (1897), Alphonse Allais, Général Boulanger, André Gide (lettre sur Karagheuz, 1905), L.-P. Fargue, Erik Satie, Paterne Berrichon, Franc-Nohain, un poème incroyable de Marceline Desbordes-Valmore, le Testament de Sainte-Beuve. – En outre, avec trois textes et quatre dessins inédits de Jarry (dont l’Inscription mise sur la grande histoire de la Vieille Dame*), une étude de Justin Saget sur le pittoresque drame des rapports de Jarry et de Berthe de Courrière, un grand commentaire de Sainmont sur le difficile César-Antechrist... Et une analyse de la falsification des Lettres d’Abyssinie de Rimbaud (documents inédits), des articles sur Lemice-Terrieux, prince des mystificateurs, par O. Votka, sur le général Poilloüe et Allais, sur Deibler (par Roger Grenier) et des articles de Caradec, Loize, G. Petitfaux, Jean Brun, J. Mauvoisin, Lutembi, Quatre-zoneilles, etc.
* P. 7, 3e vers : lire « pinceur » et non « primeur ».

↑↑

No 7 (25 phalle 79)

Hommage à Julien Torma

Préparée pour le Cinquantenaire de la naissance de Julien Torma (vulg. 1902-1933), cette livraison rassemble le résultat des recherches sur cet écrivain, dont on a pu écrire qu’il était le plus grand Pataphysicien du XXe siècle. Importants inédits, études biographiques et critiques détaillées. En outre, textes inédits de Jarry, Arthur Cravan (avec photos inédites), Antonin Artaud, James Joyce, Raymond Queneau, André Martel. Avec La Cantatrice chauve (1ère partie), ce Cahier livrait au public français la première œuvre imprimée d’Eugène Ionesco.
[en]Assembled for the fiftieth anniversary of the birth of Julien Torma (vulg. 1902-1933), this issue brings together the results of arduous researches on this writer, who has been described as the greatest Pataphysician of the twentieth century. Important unpublished, biographical studies and detailed critical studies. In addition, unpublished texts by Jarry, Arthur Cravan (with unpublished photos), Antonin Artaud, James Joyce, Raymond Queneau, André Martel. With the publication of The Bald Primadonna (Part 1), this Cahier delivered to the French public the first printed work from the pen of Eugène Ionesco.

↑↑

No 8-9 (25 sable 80)

Sur la pensée mystique

Textes inédits de Julien Torma. Correspondance de J. Torma avec Max Jacob, Robert Desnos, René Daumal. Un long inédit de Jarry : Les Alcoolisés et une étude de Maurice Saillet sur L’Amour absolu. Fin de La Cantatrice chauve d’lonesco. Textes de François Laloux, Francis Ponge, Claudine Chonez, André Blavier. Étude de Sainmont sur Les Enfants du Limon de Queneau. Avec la fin de La Cantatrice chauve, une hydrologie des sources de La Cantatrice (la Méthode Assimil) et une étude de Sainmont sur La Leçon.

↑↑

No 10 (15 clinamen 80)

Cahier-Jarry

Ce Cahier de 168 pages, rempli d’illustrations inédites dont certaines sont sensationnelles, servit de Patalogue à l’Expojarrysition (en l’an 80, vulgairement 1953) ; mais ce n’était pas un simple répertoire : par ses analyses, par ses commentaires, par la publication d’inédits, par les quarante pages consacrées à Faustroll, c’était et ce reste un des plus importants et un des plus complets parmi les ouvrages généraux sur Jarry et la base nécessaire des travaux ultérieurs.

↑↑

No 11 (25 merdre 80)

Sur la sagesse des nations

Avec le Supplément au Catalogue de l’Exposition Jarry (indispensable documentation) et la reproduction d’une lithographie inédite de Jarry reconstituée avec cinq fragments, on trouve en cette livraison : quatre grands inédits de Jarry, des poèmes de Germain Nouveau, J. Prévert, Pierre Louÿs, une lettre de Lacenaire, des études de Marceau Jouhandel (le sensationnel dialogue sur les enfants Finalu), André Martel, et surtout l’article de V. Tartuca sur Le Maître de Bagnoles (une des plus belles spéculations parues dans les Cahiers) ainsi que l’inoubliable Lettre de Boris Vian sur la Sagesse des Nations.

↑↑

No 12 (22 absolu 81)

Devoir de vacance

Un étrange poème de Jarry et un long texte d’Alphonse Allais, Le Petit Marquoir, tous deux publiés pour la première fois d’après les manuscrits. Et page 12 un mot elsenorien du T.S. Opach.

↑↑

No 13-14 (18 décervelage 81)

Rabelais pataphysicien

Ce gros numéro est une Somme rabelaisienne et, au dire de ses rédacteurs, un véritable Traité de ’Pataphysique en filigrane. Rabelais, que Jarry proclamait son maître, est enfin étudié au point de vue qui leur eût convenu à tous deux ; et les résultats sont assez probants. Noter que le Collège est parvenu à publier des documents émanant de Rabelais lui-même, et qui n’avaient jamais été reproduits jusqu’ici. Une des œuvres les plus significatives du Collège, en même temps qu’une des plus approfondies. Aux Belles-Lettres, les anagrammes d’André Breton.

↑↑

No 15 (23 clinamen 81)

Jarry pantagruéliste

Vaste étude du rôle de Rabelais dans la pensée de Jarry : Vingt pages d’inédits jarryques et l’interminable histoire de son Pantagruel par Sainmont. Important répertoire de Caradec sur Rabelais dans l’œuvre de Jarry. La première Chronique merdicale du Dr Chaise. Un joli conte de Charles Cros, un article sur Sade, une étude de Mauvoisin sur Robillot explorateur imaginaire, de très belles lettres des nouveaux Optimates (notamment celles de L. Barnier, J. Ferry, L. Fieu, etc.)

↑↑

No 16 (1er absolu 82)

Traité des Patagrammes de R. Daumal

Ce traité est publié ici intégralement pour la première fois. C’est sans doute l’œuvre la plus étincelante de fantaisie et de variété qu’ait écrite l’auteur de La Grande Beuverie. Nombreux dessins insoupçonnés de Daumal. Un feu d’artifice d’anagrammes inédites et les chroniques habituelles.

↑↑

No 17-18 (15 haha 82)

Centenaire Allais-Rimbaud

Allais et Rimbaud sont nés le même jour ! Seul le Collège avait assez d’envergure pour percevoir cette unité du hasard génital ! D’où ce Cahier de 168 pages sous couverture pourpre et argent, présenté par Jacques Prévert. Nombreux et excellents inédits et documents sur Allais. On a cherché à sortir des histoires cent fois ressassées et des lieux communs sur le grand humoriste. Ces études ont ouvert des perspectives nouvelles, qui ont, depuis, été « exploitées ». Il était plus difficile de trouver du nouveau sur Rimbaud. Pourtant une découverte sensationnelle sur un dessin de Rimbaud et quelques autres documents, dont plusieurs inédits, illustrent le texte de l’introuvable préface du Reliquaire (qui fut saisie) et de savoureuses épiphanies rimbaldiennes. Un poème inconnu de Max Jacob. Une étude sur Comment s’en débarrasser d’Ionesco.

↑↑

No 19 (3 clinamen 82)

L’Avenir futur ou non

Recueil varié et suggestif autour de ce thème pataphysique : inédits de Jarry, de Charles Cros (étrange texte de « science-fiction »), de Julien Torma, de Boris Vian, de Raymond Queneau, d’André Martel, de N. Arnaud. Études de Luc Étienne sur la Contrepèterie, de Petitfaux sur L’Arithmétique lyrique, de Bouché sur l’Archéoptéryx... Une précise analyse des énormités que nous a values le Centenaire de Rimbaud. Une pièce d’Ionesco : L’avenir est dans les œufs. L’Ordre de la Grande Gidouille. Lettre de René Clair. XIXe Centenaire de Néron.

↑↑

No 20 (15 gidouille 82)

Complément au Cahier Ubu

Après une scintillante présentation de l’Administration des Quinconces du Collège par Henri Bouché, ce Cahier fait le point sur des études sur Ubu. Onésime (16 pages) inédit de Jarry avec une lettre et un dessin également inédits. Études de Sainmont, Shattuck, René Druart, Norge, Lutembi, N’omettons pas le grand article sur Darien de Sainmont, celui de Bouché sur Steinberg, celui de M.-L. Aulard sur Le Crapouillot, une lettre de N. Arnaud à Mme Françoise Giroud. Et une piquante polémique avec le Professeur Mondor.

↑↑

No 21 (22 sable 83)

Sur la morale

Une des œuvres les plus édifiantes (en même temps que des plus agréables) du Collège. Les textes (inédits naturellement) de Torma, Germain Nouveau, Général Pittié, Christophe, Raymond Queneau, Boris Vian, François Laloux, Armen Lubin, etc., forment avec la Monographie sur le Palotin, les extraits d’un grand Casuiste, quelques pages sur Allais (et sur le « pillage » du no 17-18), sur l’ « honnêteté surréaliste », sur la Sincérité (à examiner) et autres, ainsi qu’une masse d’épiphanies morales — une bonne petite encyclopédie sur les avaleurs de valeurs. En outre, la fin de l’étude de Luc Étienne commencée au no 19.

↑↑

No 22-23 (23 palotin 83)

Navigation de Faustroll

Ce gros Cahier était un des buts suprêmes du Collège : Faustroll est l’œuvre de Jarry qui conditionne toutes les autres ; c’est un des grands livres de la Littérature universelle ; pour le Collège c’est le plus grand. On sait que cet ouvrage a été plutôt célébré (dans le vague) que compris. En ce recueil, ouvert par Raymond Queneau, on s’est attaché à éclairer les allusions très précises qui surabondent dans le périple que le Dr Faustroll, suivi du singe Bosse-de-Nage et de l’huissier Panmuphle, accomplit à travers les îles qui représentent la littérature, la science et l’art contemporains. Très riche illustration inédite.

↑↑

No 24 (28 phalle 83)

Le Serment des Petits Polonais

Un des 27 Livres Pairs du Dr Faustroll est Le Serment des petits hommes de Marceline Desbordes-Valmore. Son intérêt pataphysique dans la Bibliothèque faustrollienne, autant que l’extrême rareté de ses éditions, nous ont mis dans l’obligation de le rendre accessible aux membres du Collège.

No 25 (3 décervelage 84)

Sur l’être « On » et le langage

Le langage est le point de départ (et d’arrivée) de toutes les aberrances. Voilà ce que montrent les Textes Canoniques (Jarry, Jean Ferry, René Daumal, Boris Vian, François Laloux. A. Martel, J. Linard) et les Études Techniques (Opach, Barnier, Arnaud, Renato Mucci, etc.) de cette livraison agitée. En outre une analyse de la Publicité, de très belles Béatitudes, un barème soviétique de rétribution des travaux littéraires, une note de service sur les bordels militaires. Fin du feuilleton Les Fils d’Ariane par Jean Marvier.

↑↑

No 26-27 (9 merdre 84)

Cinquantenaire de Jarry

Très beau et très riche Cahier. Textes de François Laloux, Franc-Nohain, Prévert, Torma, Balzac, René Crevel, Jean Ferry, Stefan Themerson, Michel Leiris, Sully-Prudhomme, photos d’Arthur Cravan. Collaboration de Sainmont, Saillet, Bouché, P. Pia, Caradec, Petitfaux, N. Kamenev, Cl. Ernoult, Luc Étienne, M.-L. Aulard (une suave étude sur Poésie et Police). Chaque année de la vie de Jarry est évoquée par un ou plusieurs documents inédits (dont l’autographe de Jarry qui traite le Dr Saltas de « sot »). En tout 60 pages. Publication du dernier acte du second Ubu Cocu (inédit). IXe Cinquantenaire de l’accession de Copernic au canonicat. D’inoubliables Béatitudes.

↑↑

No 28 (1er absolu 85)

Blanchissage

Le Mot de la Fin : une note de blanchissage autographe de Jarry. Jarry par Julien Torma (Euphorisme). Un dessin de Pierre Bonnard.