Collège de ’Pataphysique
/

Accueil > Présentation > Ouxpo

Ouxpo

Au commencement était le verbe, l’Oulipo, Ouvroir de Littérature Potentielle fondé en 1960 vulg. au sein du Collège de ’Pataphysique par Raymond Queneau et François Le Lionnais.

Depuis la création de l’Oulipo, les Ouxpo ont prospéré.

Et les Ouxpo sont illimités, chaque OUvroir d’X POtentielle peut traiter de tout domaine : Oulipopo (pour la littérature policière), Oupeinpo (pour la peinture), Outrapo (tragécomédie), Oubapo (bande-dessinée), Ouphopo (photographie), Oucipo (cinématographie), Oucuipo (cuisine), Oumathpo (mathématique), etc. la liste ne sera jamais exhaustive [1].

L’Ouxpo, entité imaginaire qui regroupe la communauté des divers ouvroirs, s’est déjà manifesté publiquement.

Tout d’abord en 1999 vulg., au Centre Georges Pompidou, sous le Tipi installé sur la piazza Beaubourg, une quinzaine d’ouvroirs reçoit le même document, le règlement intérieur de la BPI, afin de servir de matière commune et de base à transformer (qui en littérature, qui en bande dessinée, théâtre, peinture, etc.)

Puis en 2005 vulg., avec le Collège de ’Pataphysique, les ouvroirs se réunissent à nouveau pour travailler à la chaîne sur un sujet commun : « la réunion ». Chaque Ouxpo étant enchaîné aux contraintes des ouvroirs qui le précèdent et imposant sa propre contrainte aux suivants. De cette réunion de l’Ouxpo est né une manière d’opéra du potentiel.

L’Ouxpo étudie actuellement un nouveau principe pour manifester sa mission d’intersection de tous les ouvroirs. Des séances de travail inter-ouvroirs sont en cours.


[1Les ouvroirs possédant un site et n’étant pas listés ici sont priés de prendre contact avec le Collège pour créer leur fiche. Les Ouvroirs désirant mettre à jour leurs informations sont priés de même de prendre contact avec le Collège.